Conseils alimentaires pour un jeûne de Ramadan sain

La rupture du jeûne

Rappelons-nous que le principe du jeûne du mois de Ramadan est de rompre son jeûne au coucher du soleil. Deux repas sont alors consommés : l’iftar (le souper) et le souhour (le petit-déjeuner). Le jeûneur musulman a l’habitude de consommer une ou plusieurs dattes accompagnées ou non de quelques gorgées d’eau ou de lait pour la rupture de son jeûne.

Vertus de la datte

La datte est aujourd’hui considérée comme un super-aliment. Très énergétique, elle contient deux à trois fois plus de minéraux (calcium, magnésium, potassium, fer…) que la majorité des fruits. Sa grande contenance en fibres facilite également le transit intestinal qui est resté “endormi” durant des heures. De plus, son indice glycémique élevé (entre 70 à 100) permet instantanément au jeûneur de se remettre de la fatigue provoquée par le jeûne. Pour finir, elle est aussi riche en vitamines, en acides aminés, en oligo-éléments, en protéines et en antioxydants.

L’importance de l’eau

Concernant l’eau, il est conseillé de la boire de source, faiblement minéralisée pour ne pas trop solliciter les reins et contribuer à une bonne régénération cellulaire. Elle est à consommer à température ambiante, surtout pas froide ou glacée afin de ne pas paralyser l’estomac vide.

Un repas de rupture du jeûne léger

Jusque-là, tout va bien, c’est surtout pour la suite de l’iftar qu’une réforme de notre assiette est proposée. Dans notre société actuelle où l’on nous pousse à toujours consommer davantage, nous sommes malheureusement tombés dans le piège de l’excès et avons transformé ce repas en un véritable “festin”. Nous mangeons à satiété, en dépassant toutes les limites, sous prétexte que nous l’avons bien mérité puisque nous nous sommes privés de tout la journée. Or, avec cette mauvaise habitude, nous mettons surtout nos organes à rude épreuve en passant d’un extrême à l’autre du matin au soir.

Afin de faciliter et optimiser les bénéfices du jeûne, il est proposé un menu léger pour compléter l’iftar. Favoriser les soupes “maison” semble être une bonne idée. Riches en minéraux et en fibres, elles participent à la réhydratation suite au jeûne. Des salades peuvent également devenir le repas le plus facile et le plus complet que l’on puisse élaborer. En faisant attention à toujours rajouter un bon gras, des protéines légères et des fibres, un choix très large de combinaisons s’offre à vous pour un repas nutritif et digeste.

Équilibrer les repas

Il est conseillé de privilégier le rajout de poissons (oméga 3) dans vos menus, de limiter la consommation de pain ou autres féculents le soir, de bien mâcher chaque bouchée et de conserver un rythme régulier de sommeil entre les deux repas. 

Le souhour

Il ne devrait pas être sauté car c’est ce repas qui fournira l’énergie nécessaire pour tenir durant la journée. Évitez le thé noir, le thé vert ou le café qui sont diurétiques. Optez plutôt pour une tisane tiède avec du jus de citron, des épices ou du miel. N’oubliez pas les oléagineux, les fruits secs riches en antioxydants, et les entrées froides protéinées comme le guacamole ou le houmous.

En suivant ces conseils alimentaires équilibrés, vous pourrez vivre un jeûne de Ramadan sain et bénéfique pour votre corps et votre esprit.

Partagez cet article