Les bienfaits de l’argile

Riche en minéraux et en oligoéléments, l’argile soulage les articulations douloureuses et bien d’autres maux. En outre, elle est naturelle, bon marché et facile à utiliser.

• Laquelle choisir ?

L’argile verte surfine ou ventilée est bonne à tout faire. Elle est disponible sous forme de poudre, de pâte prête à l’emploi ou en gélules dans les pharmacies et dans les boutiques de produits naturels. Les argiles blanches (aussi appelée kaolin) et rouges (le fameux rhassoul marocain) s’utilisent surtout dans les soins pour la peau et les cheveux : la blanche pour les peaux sèches et délicates, la rouge pour purifier les peaux grasses.

• Ses principales vertus

– Anti-inflammatoire, elle atténue les douleurs musculaires et articulaires. – Elle absorbe les gaz et protège la muqueuse gastro-intestinale. – Antiseptique et purifiante, elle calme irritations et démangeaisons, et favorise la cicatrisation de la peau et des muqueuses. – Elle aide à se débarrasser des toxines. – Elle re-minéralise l’organisme grâce aux nombreux sels minéraux qu’elle contient. Composée de silice (50%) et d’aluminium (14%), elle regorge en outre d’oligoéléments : magnésium, fer, calcium, sodium, potassium, sélénium et zinc en particulier.

• Comment l’utiliser ?

En cataplasmes, elle apaise les rhumatismes et les inflammations des articulations. Sur les plaies et piqûres d’insectes, elle accélère la guérison. Mode d’emploi : mélangez l’argile à de l’eau de source jusqu’à obtenir la consistance d’une purée. Déposez une couche d’environ 2 cm dans un linge propre et appliquez l’argile en contact direct avec la peau. Laissez en place à peu près une heure (retirer dès que l’emplâtre commence à sécher), puis rincez à l’eau tiède. Pour accroître encore l’effet, mélangez l’argile à une infusion plutôt qu’à de l’eau pure. Les plantes mêleront leurs vertus aux siennes. Sur un bouton infecté ou une petite plaie, déposer directement un peu de pâte d’argile, éventuellement allongée d’eau, avant de rincer à l’eau tiède. Ajoutée dans l’eau du bain (environ 350 gr. pour une baignoire), l’argile adoucit la peau, tonifie l’organisme et calme aussi les rhumatismes. Par voie orale, elle agit comme le charbon actif pour calmer flatulences, brûlures d’estomac et côlon irritable. Son pouvoir absorbant est également très efficace pour capter les toxines et les déchets. Deux cures par an, au printemps et en automne, peuvent aider à nettoyer l’organisme. Mode d’emploi : la préparation se réalise la veille au soir en versant 1/2 cuillerée à café d’argile dans un petit verre d’eau de source. Après avoir couvert et laissé reposer toute la nuit, boire le lendemain matin, à jeun, l’eau qui surnage. Si l’organisme le supporte bien (absence de troubles intestinaux), essayez au bout d’une semaine d’augmenter la dose jusqu’à 1 cuillerée entière. Autre possibilité : remuez le mélange avant de le boire, cela permet d’absorber aussi le dépôt au fond du verre. Ne pas dépasser une cure de trois semaines. Si l’intestin se rebelle, des cataplasmes sur le ventre offrent déjà une action sur les digestions difficiles. En gargarisme : l’eau d’argile de la recette précédente peut également être utilisée comme eau de rinçage de la bouche pour soigner une gingivite ou un mal de gorge. En compresse : en imbiber une gaze et l’appliquer sur l’œil fermé pour apaiser une conjonctivite, un chalazion ou encore un orgelet.

• 3 précautions à respecter

– 1) Évitez le contact avec le métal. Préférez une spatule en bois pour mélanger l’argile. – 2) La cure d’argile par voie orale est déconseillée aux personnes souffrant d’hypertension ou de constipation, aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans. – 3) L’argile usagée ne se réutilise pas.

Partagez cet article