Les bienfaits du poireau

Un allié santé incontournable

Incontournable dans les potages et de nombreux plats d’hiver, le poireau est un choix judicieux. Faible en calories et économique, il offre une multitude de nutriments. Idéal pour maintenir sa ligne et sa santé, le poireau est disponible sur les étals toute l’année, mais c’est entre octobre et mars qu’il se distingue, accompagnant les plats traditionnels des saisons froides : soupes, potées, et flamiches.

Le poireau, un atout pour la ligne

Le poireau est un légume-fruit extrêmement pauvre en calories, avec seulement 27 kcal pour 100 g, ce qui est inférieur au haricot vert (30 kcal), souvent cité comme légume minceur. Cette faible densité calorique s’explique par une composition riche en eau (90 %) et une faible teneur en glucides (4 %). Le blanc de poireau contient un peu plus de glucides que le vert, notamment du saccharose, qui lui confère une légère douceur.

En outre, le poireau est riche en fructosanes diurétiques, présents dans le blanc, qui assurent un drainage naturel. Consommer l’eau de cuisson du poireau peut aider à réduire la rétention d’eau, souvent causée par le chauffage intérieur ou le manque d’activité physique. Le poireau est également un concentré de fibres (3,5 %), ce qui représente environ 7 g dans une assiette de 200 g, soit un quart de l’apport quotidien conseillé. Les fibres solubles (pectine et mucilage) dans le blanc ont un fort pouvoir rassasiant, tandis que les fibres insolubles (cellulose et hémicellulose) dans le vert accélèrent le transit intestinal. Cependant, ces fibres peuvent être irritantes, et le vert de poireau est déconseillé en cas de gastrite ou de colite.

Il prévient de nombreuses maladies

Le poireau est riche en potassium, un minéral qui aide à prévenir l’hypertension artérielle. C’est également un véritable cocktail d’antioxydants, particulièrement présents dans le vert exposé au soleil, contrairement au blanc souterrain. Un poireau de 100 g apporte 100 % de l’apport quotidien conseillé en bêta-carotène, 17 % en sélénium, 16 % en vitamine C et 8 % en vitamine E. Ces nutriments aident à ralentir le vieillissement cellulaire et à prévenir diverses maladies, y compris les problèmes cardiovasculaires.

La vitamine B9 (100 µg pour 100 g, soit un tiers de l’apport quotidien conseillé) contenue dans le poireau aide à prévenir l’anémie et les problèmes cardiovasculaires. De plus, comme les choux, l’ail et l’oignon, le poireau contient des composés soufrés odorants qui protègent contre certains cancers, notamment ceux de l’estomac et du côlon.

Les variétés de poireaux se distinguent par la couleur des feuilles, la longueur et le diamètre du pied. Les plus gros poireaux, au goût plus prononcé, sont idéaux pour les soupes, tandis que les plus fins, plus tendres, sont parfaits pour préparer des poireaux vinaigrette et des fondues. Pour une cuisson homogène, choisissez des poireaux de calibre équivalent. Le poireau d’hiver se cueille dès les premières gelées, et pour faciliter sa récolte, il est conseillé de couvrir le sol avec environ 5 cm de paille.

La tige d’un bon poireau doit être droite, charnue, ferme, d’un blanc brillant sans taches, avec des feuilles vertes, ni flétries ni sèches. Les racines doivent être terreuses. Les poireaux se conservent de quatre à cinq jours dans le bac à légumes. Pour préserver leurs nutriments solubles dans l’eau, brossez-les sous l’eau courante et évitez de les laisser tremper. Qu’ils soient frais, surgelés ou en conserve, les apports nutritifs des poireaux demeurent intéressants, mais c’est frais qu’ils sont le plus bénéfique et le moins cher. Pour faire le plein de vitamines, vous pouvez même les consommer crus, émincés comme de la ciboulette ou coupés en bâtonnets juste avant la consommation.

Idées de recettes pour profiter des bienfaits du poireau

En soupe : Le poireau est parfait pour préparer des soupes nourrissantes qui remplissent l’estomac sans apporter trop de calories. Pour une version allégée, vous pouvez épaissir votre soupe avec des courgettes plutôt qu’avec des pommes de terre.

En entrée : Les poireaux cuits à la vapeur, méthode qui préserve le mieux les vitamines, peuvent être servis avec une simple vinaigrette ou une sauce à base de crème légère et de fines herbes.

En garniture : Émincez les poireaux et faites-les revenir dans une pointe d’huile d’olive avec du persil et du curry, puis laissez cuire à l’étouffée. Cette préparation est délicieuse et saine.

Seul ou en accompagnement : Les poireaux peuvent être cuits seuls ou avec d’autres légumes comme des carottes, céleris, navets, et champignons. Ils accompagnent parfaitement le poisson, le pot-au-feu, la blanquette ou la potée. Ils peuvent également être ajoutés à des plats de pâtes ou de riz pour en alléger la facture calorique.

En plat unique : Les poireaux peuvent être intégrés dans des tartes, tourtes, clafoutis ou terrines pour des repas complets et équilibrés.

Conclusion

Les bienfaits du poireau sont nombreux et variés, faisant de ce légume un incontournable pour une alimentation saine et équilibrée. Que ce soit pour sa faible teneur en calories, ses propriétés diurétiques, sa richesse en fibres, ou encore ses nombreux nutriments essentiels, le poireau est un allié précieux pour maintenir la ligne et la santé. En intégrant régulièrement le poireau dans votre alimentation, vous pouvez profiter de ses multiples vertus tout en découvrant une variété infinie de recettes savoureuses.

N’hésitez plus à ajouter des poireaux à votre liste de courses et à explorer les nombreuses façons de les préparer. Votre corps vous remerciera pour cet apport en vitamines, minéraux et antioxydants essentiels. Profitez des incroyables bienfaits du poireau dès aujourd’hui et faites-en un pilier de votre cuisine quotidienne.

Je partage cet article