Les petits maux du Ramadan

Vite on prend soin de soi !

Le Ramadan est une période de l’année que tout le monde apprécie, où l’esprit prend le dessus sur le corps. Cependant, certains petits maux peuvent survenir, en particulier lorsque le corps, affaibli par le jeûne, est plus sensible. Alors, quels sont ces petits maux du Ramadan et comment en venir à bout naturellement ?

Entre ballonnements et migraines, troubles du sommeil et stress, le corps du jeûneur est mis à rude épreuve. Mais ces petits maux fréquents sont faciles à déceler et à soigner. Pourquoi ne pas prendre encore plus soin de son corps et lui montrer que même s’il vous fait souffrir, vous arrivez à prendre soin de lui, même en période de jeûne ! Prendre soin de son corps est essentiel, et le bichonner pendant le Ramadan l’est encore plus. Le capital santé augmente la qualité de vie, et par conséquent la qualité du jeûne. Faire le Ramadan avec le corps et l’esprit gonflés à bloc, c’est apprécier pleinement ce mois sacré et chaque jour qui passe. Voici les cinq maux les plus fréquents pendant la période du Ramadan et quelques conseils et astuces pour en venir à bout naturellement.

  1. Les ballonnements

Les ballonnements, ces gonflements bien souvent désagréables et douloureux, sont accompagnés de gaz ou de bruits très gênants. C’est au cours de la digestion que les ballonnements sont les plus fréquents. Les aliments ingérés passent de l’estomac aux intestins, et c’est à ce moment que se produit la fermentation bactérienne. Ce phénomène génère des gaz, qui en s’accumulant, sont responsables de la sensation de ballonnement et de la flatulence.

De nombreux facteurs entraînent les ballonnements : constipation, repas copieux, manque de fibres, certaines maladies du foie, stress et nervosité. Mais rassurez-vous, il existe des solutions simples pour limiter les ballonnements. Une astuce est de manger doucement et de bien mâcher ses aliments. Privilégier des repas simples et légers peut également aider. Marcher un quart d’heure après le repas facilite la digestion. Pour traiter la constipation, consommez des aliments riches en fibres comme les céréales, les légumes secs (lentilles, haricots) et les fruits (figues, dattes, noix de coco).

Les tisanes et autres plantes médicinales peuvent aussi vous apporter une aide précieuse. Par exemple, le fenouil, l’anis vert, le cumin, le thym et le basilic sont des antispasmodiques efficaces. Ils feront non seulement du bien à votre ventre, mais agrémenteront subtilement vos plats.

  1. Les crampes

Pendant le Ramadan, l’hydratation peut devenir un défi. Le manque d’hydratation peut entraîner des crampes, ces contractions musculaires fulgurantes mais ô combien douloureuses. Elles peuvent toucher le mollet ou le pied, de jour comme de nuit, et paralyser sur place. Les femmes sont plus touchées par ce trouble musculaire, car plus sensibles aux carences qui les favorisent. Un déséquilibre en minéraux ou la prise de médicaments peuvent également expliquer ces contractures soudaines mais bénignes.

Pour limiter les crampes, il est conseillé de s’hydrater. Pendant le Ramadan, buvez beaucoup d’eau dès la rupture du jeûne, tout au long de la soirée, et tôt le matin avant l’aube. Buvez même si vous n’avez pas soif. Massez les zones de crampe avec des huiles essentielles ou de massage pour décontracter le muscle.

Si les crampes deviennent trop fréquentes, envisagez des médicaments myorelaxants ou une cure de magnésium. Des aliments comme le chocolat noir, la banane, les épinards, les fruits de mer et les fruits à coque (noix de cajou, amandes) sont riches en magnésium et peuvent aider.

  1. L’halitose

Pendant le Ramadan, ne pas boire ni manger de la journée entraîne une sécheresse buccale, ce qui peut provoquer une mauvaise haleine. Ce phénomène, bien que désagréable, est fréquent et normal pendant le jeûne. Bien que cela puisse varier d’une personne à l’autre, de nombreux jeûneurs reconnaissent avoir une mauvaise haleine pendant le Ramadan. Dans 85 % des cas, l’halitose est liée à une mauvaise hygiène dentaire, mais pendant le Ramadan, c’est souvent la digestion qui en est responsable.

Pour éviter cela, ne consommez pas d’aliments trop gras ou épicés, comme l’ail, qui est fortement déconseillé. Même si, selon la tradition prophétique, “l’haleine du jeûneur est plus agréable à Allah que l’odeur du musc” (Al-Bukhari et Muslim), il est tout de même possible de minimiser ce problème. Brossez-vous les dents plusieurs fois par jour, même avec du dentifrice, en veillant à ne rien avaler. Le siwak, ou Bois d’Araq, est une alternative naturelle reconnue pour nettoyer les dents, purifier la bouche et parfumer l’haleine.

  1. Les migraines

Les migraines sont fréquentes, surtout lors des premiers jours de Ramadan. Ce mal de tête intense, souvent décrit comme un étau comprimant la tête, peut durer de 4 à 72 heures et s’accompagner de vomissements, de sensibilité à la lumière ou au bruit. Les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes. La migraine peut être causée par le stress, la fatigue, certains aliments, les changements climatiques, des facteurs hormonaux, et la faim.

Pour prévenir les migraines, la caféine peut être efficace, mais des remèdes naturels sont également utiles. L’huile essentielle de menthe poivrée, de camomille ou de lavande peut soulager les maux de tête. En cas de crise, allongez-vous au calme et dans le noir, appliquez une compresse froide sur votre front et massez votre cuir chevelu et vos tempes.

  1. Les troubles du sommeil

Pendant le Ramadan, les réveils nocturnes pour le suhoor perturbent le sommeil. Pour bien dormir malgré tout, éliminez toute source lumineuse de votre chambre, y compris les téléphones portables et les téléviseurs. Évitez les aliments excitants avant de vous coucher, comme le café, le thé et les sodas.

Les troubles du sommeil peuvent nuire à votre travail, à votre humeur et à votre moral. Pour passer des journées du Ramadan en toute gaieté, prenez soin de votre sommeil. Créez une routine apaisante avant de vous coucher, comme lire un livre ou prendre une tisane relaxante.

Conclusion

Prendre soin de soi pendant le Ramadan est essentiel pour profiter pleinement de ce mois béni. En adoptant quelques astuces simples, vous pouvez atténuer les petits maux du Ramadan et maintenir votre corps et votre esprit en bonne santé. Que ce soit pour prévenir les ballonnements, les crampes, l’halitose, les migraines ou les troubles du sommeil, il existe des solutions naturelles et efficaces. Prenez soin de vous et vivez un Ramadan sain et serein.

Je partage cet article